S'abonner à la newsletter

La Flûte Enchantée - Marseille

Pour sa première édition, La Fabrique Opéra Marseille-Provence a choisi un conte pour tous les âges, l’œuvre phare de W.A Mozart : La Flûte Enchantée.

JPEG - 51.7 ko

La Flûte enchantée est l’histoire d’un combat, d’une lutte obstinée entre l’obscurité et la lumière. Parce qu’il est universel, ce conte philosophique apporte un éclairage sur des situations d’actualité. Cet ultime chef d’œuvre de Mozart est un prétexte magique à toutes les digressions poétiques. Il autorise les prises de position les plus insolites. A sa manière, il s’exprime sur les problèmes majeurs de ce siècle.

Cette quête de lumière et de fraternité m’évoque l’opéra du pauvre, utopie dans laquelle Léo Ferré, comme une réponse à la Flûte Enchantée, prend la défense de la nuit, dans un jeu de dupe où la lumière n’est pas forcément celle que l’on croit.

Avec conviction, je veux faire la lumière sur les problèmes d’aujourd’hui, sans oublier la dimension féérique et joyeuse du propos original. Fidèle au combat maçonnique, je vois la scène comme un damier gigantesque, au sein duquel se déplacent nos pions, héros mozartiens, qui basculent à chaque mouvement soit vers la lumière, soit vers le néant.

Trois lectures se croiseront dans le propos de cette Flûte Enchantée, qui j’en suis sûr marquera les esprits du public du Dôme.

Une première lecture conjoncturelle bien sûr, celle des guerres qui sévissent aujourd’hui à travers le monde, représentées par ses ombres, ses symboles et ses totems contemporains.

Une lecture ésotérique et maçonnique ensuite. Essentielle, posée par Mozart comme un testament, je souhaite la traiter tel un poète, sans me refuser à griffer ceux qui, ici ou là, contribuent au dérèglement du monde. Un regard aiguisé et tendre, à l’image des hommes, capables d’ « hommeries », du meilleur comme du pire.

Une lecture féérique enfin. La Flûte Enchantée, c’est d’abord une histoire d’amour ; celle d’un être prêt à tout pour délivrer sa belle. Ce sont aussi des rencontres, heureuses et moins heureuses.

Les enfants comme les grands seront ravis de découvrir ces personnages (et animaux !) sublimes, simples et complexes à la fois. Un rendez-vous pour lequel je m’investis totalement, conquis par l’idée de travailler avec des établissements qui, grâce à la Fabrique Opéra, vont rendre cette aventure possible.

Richard Martin

Informations principales

• 3 représentations publiques le 17, 18 et 19 avril 2015 au Dôme de Marseille
• 4500 spectateurs ont applaudi les 3 représentations au Dôme de Marseille
• 3 000 écoliers ou collégiens et 300 personnes en situation précaire, contactés par l’intermédiaire d’associations sociales, attendus à la répétition générale au Dôme
• 14 solistes professionnels internationaux, 1 comédien, 50 musiciens professionnels et 60 choristes adultes amateurs recrutés dans la région, ainsi que des enfants du conservatoire
• 300 jeunes de 16 à 22 ans principalement issus des quartiers prioritaires ont participé à la conception et réalisation des décors, à la confection des costumes, à la réalisation des coiffures, maquillages…

Pour redécouvrir le spectacle...